-
26 Jun 2019
الجزيرة نت تنشر أسرار انقلاب السودان.. لماذا أغلق حميدتي هواتفه؟
27 Jun 2019
تونس.. قتيل وجرحى في هجومين انتحاريين وسط العاصمة
27 Jun 2019
بعد استعادة غريان.. المجلس الأعلى بليبيا يدعو أنصار حفتر للتخلي عنه
26 Jun 2019
د. محمد مرسي في ميزان العلم والأخلاق
27 Jun 2019
"حرب لن تطول كثيرا".. ترامب لا يستبعد خيار القوة ضد إيران
27 Jun 2019
بالفيديو.. مرتزقة من السودان وتشاد بيد قوات الوفاق الليبية في غريان
27 Jun 2019
بحضور السفير القطري بلندن.. مشيرب العقارية تطلق أحدث إصداراتها عن اللغة المعمارية الحديثة
27 Jun 2019
شاهد.. أنجيلا ميركل ترتجف للمرة الثانية في أقل من أسبوعين
27 Jun 2019
كانوا يشاهدون مباراة المنتخب مع الكونغو فقصفهم الجيش المصري وقتل 7
27 Jun 2019
مادورو يعلن إحباط محاولة انقلاب والقبض على المتورطين
27 Jun 2019
شاهد: من قبل منتصف الملعب.. هدف مذهل آخر لروني
27 Jun 2019
صحيفة: كيف يتأقلم العالم مع أشكال الأسر الجديدة؟
27 Jun 2019
السودان.. قوى التغيير تحشد لمظاهرات مليونية في 30 يونيو
26 Jun 2019
تفاصيل محاولة الانقلاب الفاشلة في إقليم أمهرا الإثيوبي
27 Jun 2019
صدق أو لا تصدق.. البشر يأكلون البلاستيك
27 Jun 2019
الأردن وآفة المخدرات.. يد تكافح وأخرى تعالج الإدمان
27 Jun 2019
بلومبرغ: موظفون من هواوي تعاونوا مع الجيش الصيني
26 Jun 2019
"إسرائيل وجدت لتبقى".. البحرين تعلن رغبتها في التطبيع
27 Jun 2019
زخرفة قرع الماء.. فن ومصدر دخل لنساء تركيا
27 Jun 2019
فايننشال تايمز: الصراع الإثني يهدد الإصلاحات السياسية والاقتصادية بإثيوبيا
27 Jun 2019
خلل جديد في طائرات "بوينغ 737 ماكس" يؤخر رفع الحظر عنها
27 Jun 2019
حول مواقف الغضب لدى طفلك إلى فرص للتعلم
27 Jun 2019
كيف تحدد ما سيحدث لحسابك في غوغل بعد وفاتك؟
27 Jun 2019
بعد اعتذاره.. مطالبات بإعادة عمرو وردة للمنتخب المصري
27 Jun 2019
‫آلام أسفل البطن المستمرة لدى النساء جرس إنذار
27 Jun 2019
رئيس أركان الجزائر: أنا مع الشعب وليس لدي طموح سياسي
27 Jun 2019
غيرت الصورة النمطية لأطفال غزة.. طفلة اشتهرت بعرض الأزياء على إنستغرام
27 Jun 2019
‫ما هي إنفلونزا العيون؟‬
27 Jun 2019
كينو ريفز.. نجم رفض الانضمام لعالم مارفل
27 Jun 2019
الموت أثناء الفرح.. عشرات القتلى والجرحى في عرض عسكري بمدغشقر
26 Jun 2019
مسؤول سعودي: هجمات الحوثيين كشفت ضعف دفاعاتنا الصاروخية
26 Jun 2019
دعوى قضائية ضد حفتر أمام محاكم أميركية
26 Jun 2019
جشع وبخيل.. مربية أطفال تنتصر قضائيا على محرز
26 Jun 2019
مستور آدم: الموجة الثالثة من ثورة السودان.. مليونية لإسقاط المجلس العسكري
26 Jun 2019
الإمارات: لا يمكن تحميل مسؤولية هجمات خليج عُمان لأي دولة
26 Jun 2019
في ختام ورشة البحرين.. كوشنر يتهم القيادة الفلسطينية بالفشل ويبقي الباب مفتوحا
26 Jun 2019
مكشوفة عسكريا.. هل أسلحة الدفاع السعودية للاستعراض فقط؟
26 Jun 2019
هل يؤدي الفلورايد في معجون الأسنان للإصابة بالسرطان؟
26 Jun 2019
كاتب إيراني معارض خدع وسائل إعلام أميركية.. من هو "حشمت علوي" الوهمي؟
26 Jun 2019
قطريون يستنكرون مشاركة بلادهم في ورشة البحرين
26 Jun 2019
"آيباد أو أس" يدعم استخدام الفأرة.. لكن لا تبتهج كثيرا
26 Jun 2019
مسؤولون أميركيون وإسرائيليون يرقصون بكنيس يهودي بالمنامة
26 Jun 2019
سويسرا تمنع شركة طائرات من العمل بالسعودية والإمارات
26 Jun 2019
خلافات السياسة والرياضة.. حرب كلامية بين ترامب وقائدة المنتخب الأميركي
26 Jun 2019
ما زالت تشكل كابوسا لبعض الساسة.. هذا مصير قصور صدام الرئاسية
26 Jun 2019
كالامار: الأدلة تشير لتورط مسؤولين سعوديين كبار في مقتل خاشقجي
26 Jun 2019
تطبيق لمراقبة أداء الموظفين من خلال هواتفهم
26 Jun 2019
حملة في صحف عالمية من أجل وقف حملات الاعدام بالسعودية

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 11
 Elections présidentielles

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Raouf Seddik
 6/8/2019
 119
 
Lecture Zen
  7144
 
Quelques réflexions sur le choix d’un président
 
 

Est-ce heureux ? Est-ce malheureux ? Le président que nous aurons élu dans quelques mois sera loin d’avoir les pleins pouvoirs. Ainsi le veut notre nouvelle Constitution. Il en est déjà ainsi de notre président actuel qui...partage largement avec nous le rôle de spectateur.


 

Photo

Est-ce heureux ? Est-ce malheureux ? Le président que nous aurons élu dans quelques mois sera loin d’avoir les pleins pouvoirs. Ainsi le veut notre nouvelle Constitution. Il en est déjà ainsi de notre président actuel qui, en matière de gouvernement du pays, et comme il a tenu à le faire remarquer plus d’une fois, partage largement avec nous le rôle de spectateur. Ou en tout cas celui de spectateur critique.

Cela veut dire une chose importante, qui est que nous n’avons pas à élire un homme – ou une femme – en raison de ses aptitudes à gouverner, c’est-à-dire à établir des diagnostics, à fixer des objectifs, à convaincre, à susciter et à soigner des alliances, à nouer des compromis, à manœuvrer pour déjouer des adversités, à prendre des décisions en toute autorité, à préserver la cohésion et la dynamique d’une équipe…

Toutes ces qualités éminentes et fort méritoires, notre futur président pourra les posséder, en partie ou en totalité, mais seulement à titre facultatif. Peut-être d’ailleurs vaut-il mieux qu’il ne les possède pas. Non seulement pour éviter le risque qu’il se mêle de trop près du travail du Chef du gouvernement, mais aussi parce que cela pourrait le déporter hors de l’exercice de sa propre fonction, qui n’a rien de secondaire. Or quelle est cette fonction ? Elle est essentiellement d’incarner l’âme du peuple.

L’âme du peuple, c’est ce point d’incandescence en lequel la diversité humaine du peuple s’affirme comme unité vivante et agissante dans l’Histoire. L’un de nous – ou l’une – doit prendre sur lui – ou sur elle – de porter le lourd flambeau de ce que nous sommes, en tant que ce peuple que nous sommes. Et cette tâche, digne d’un Atlas, requiert ses propres qualités que nous ne saurions ignorer. Quelles sont-elles ? Notre sentiment est qu’il en existe trois.

La première est de bien connaître l’histoire du pays, sans se laisser dicter cette connaissance par une partie ou une autre du spectre politique. Car nous savons tous que des lectures biaisées de notre passé circulent, les unes occultant par exemple les épisodes qui nous rapprochent de l’Orient, tandis que les autres voudraient oublier tout ce qui nous rattache à l’Occident, et les unes et les autres cherchant dans leur antagonisme à sacrifier ensemble ce qui rappelle notre appartenance ancienne à la terre d’Afrique qui, par-delà les espaces désertiques, ouvre sur des civilisations injustement oubliées.

La deuxième qualité renvoie à l’intelligence de l’Histoire, c’est-à-dire à la capacité d’identifier un sens en vertu duquel se déroule chez nous le fil du temps et qui fait que la multiplicité des événements du passé proche et lointain fait destin. Car c’est ce destin qu’il s’agit pour le peuple de soutenir et d’accomplir, et cela ne peut être fait sans que celui dont la mission est de représenter l’unité du peuple fasse signe en direction d’un chemin qui s’ouvre : le nôtre.

La troisième qualité est de connaître le monde. Ce qui renvoie d’abord aux autres peuples, qui ont leur propre destin, et face auxquels il faut se tenir droit dans la défense de sa différence, mais aussi souple dans le désir sincère de les connaître par-delà tout intérêt. Et il est clair de ce point de vue que les deux premières qualités vont jouer ici un rôle déterminant, car comment défendre une différence que l’on connaît partiellement et en érudit ? Et comment aller vers l’autre pour mieux le connaître si on a de soi et de son propre destin une conscience bâtie sur le sable de quelques idées lacunaires et convenues ?

Mais le monde, c’est aussi des puissances, plus ou moins grandes et qui mènent entre elles une danse faite d’élans communs, de résistances parfois inavouées et d’anciennes rivalités faussement brisées. C’est par la connaissance de ce qui se joue qu’on sera celui qui déjoue… Ou qui, mieux encore, amènera ce qui se joue à creuser le sillon qui est justement celui de notre chemin. Et il n’y a pas ici une « tradition diplomatique » à respecter : il y a une sagacité et un sens de l’opportunité que l’on a ou que l’on n’a pas.

Mais ces trois qualités elles-mêmes en requièrent une autre encore, qui est leur condition. En effet, sans l’amour de la poésie, l’esprit humain ne peut résister à la spirale des forces qui l’entraînent de-ci de-là : seul l’amour de la poésie – et la poésie de l’amour -, donnent l’altitude céleste qui permet d’incarner l’âme du peuple sans douter ni défaillir sur la grande scène du monde. Seul cet amour permet de donner au personnage titanesque une vérité qui résiste à toutes les attaques, y compris les siennes propres : celles qui tendent le piège de l’auto idolâtrie.

Et puis, que vaudraient les discours dans les grandes occasions du calendrier national ou lors d’événements exceptionnels sans ce souffle que seule la poésie sait instiller… C’est important les discours : ce sont des moments de communion qui redonnent du sens à l’existence commune et qui élèvent les esprits. S’ils sont fastidieux, prétentieux, sentencieux, alors nous serons comme ces enfants mal nourris qui se chamaillent : faut-il s’y résoudre ?

Bref, pas d’âme du peuple sans une âme de poète… Entendons-nous : je dis « âme de poète », et non âme de rimailleur ou de quelconque esthète. Pouvons-nous espérer qu’un candidat, parmi les nombreux qui se présentent, correspondra à ce portrait ? Oui. Peut-être… Si l’attente de notre côté se mue en prière, en instante prière !

 

Par : Raouf Seddik

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات