-
08 Dec 2019
هدوء حذر بالعراق والمتظاهرون يتوافدون بكثافة على الخلاني والسنك
08 Dec 2019
لواء طيار شن غارات عديدة.. قوات حكومة الوفاق تكشف هوية أسيرها في الزاوية
08 Dec 2019
أوروبا منحتهم 250 جملا.. عسكر الصحراء بموريتانيا.. 116 عاما على ظهور الجِمال
08 Dec 2019
المسيح والدجال.. نتفليكس تدخل حقل ألغام وتستفز جمهورها
08 Dec 2019
مشاورات لتشكيل حكومة لبنانية والشارع يستعد للانتفاض ضدها
08 Dec 2019
ترامب يهدد الفلسطينيين ويتفاخر بما قدمه لإسرائيل: وعدت وأوفيت
08 Dec 2019
كيف تتصرف مع المصابين بالإسلاموفوبيا وضحاياهم؟ نصائح وتجارب أسترالية
08 Dec 2019
مؤتمر برلين.. فلسطينيو أوروبا يدافعون عن دور الأونروا رغم محاولات إسكاتهم
08 Dec 2019
المكالمة الثانية.. واتساب تتيح لك خدمة جديدة
08 Dec 2019
أقلام منكسرة.. هؤلاء ليسوا أرقاما!
08 Dec 2019
فورين بوليسي: أعداء ديمقراطية السودان يتربصون بها الدوائر
08 Dec 2019
جيناتك تحدد ما تحبه من طعام
08 Dec 2019
اختفاء الصحفي بدر محمد بدر بعد إخلاء سبيله.. وأسرته تحمل السلطات المصرية المسؤولية
08 Dec 2019
بعد سنوات من انهيار المصارف.. العراق يطلق شركة لضمان أموال المودعين
08 Dec 2019
ما وراء تكرار زيارات نيجرفان البارزاني إلى الإمارات؟
08 Dec 2019
قبل محاكمة ترامب المرتقبة.. مجلس النواب الأميركي يشرح كيف يحاسَب الرئيس
08 Dec 2019
هل يدعم الاحتلال؟.. رونالدو يهدي قميصه لوزير خارجية إسرائيل
08 Dec 2019
"نموذج كنتاكي".. كيف تبدأ شركة ناجحة بعد التقاعد؟
08 Dec 2019
معهد واشنطن: هل بدأت إيران تفقد نفوذها على القبائل العراقية؟
08 Dec 2019
سر التوهج حول الثقوب السوداء والنجوم النيوترونية
08 Dec 2019
هل خلط الحليب مع الشاي مضر بالصحة؟
08 Dec 2019
تير شتيغن يضع هازارد في موقف محرج
07 Dec 2019
البنتاغون: من المبكر اعتبار الهجوم الذي ارتكبه سعودي في فلوريدا عملية إرهابية
08 Dec 2019
مسلسل الإعدام.. شنق ثلاثة أشخاص بمصر بتهم "الإرهاب"
08 Dec 2019
ألفا مشارك.. مسابقات لجمال القطط في روسيا
08 Dec 2019
الممسحة.. فيروس إلكتروني إيراني يستهدف المنطقة
08 Dec 2019
حريق في الهند يودي بعشرات العمال النائمين والسلطات تعلن عن تعويضات
08 Dec 2019
ما العلاقة بين مخزونات الطاقة وأسعار النفط؟
08 Dec 2019
قصص نجاح ملهمة.. متحدو إعاقة يسردون تجاربهم في مؤتمر دولي بالدوحة
08 Dec 2019
نزال بمئة مليون دولار.. جوشوا يثأر من رويز ويستعيد ألقاب الوزن الثقيل
08 Dec 2019
بسبب حوار مع الأسد.. الرئاسة السورية غاضبة على قناة إيطالية
08 Dec 2019
12 لمسة في 12 ثانية.. مورينيو يستعيد ذكريات رونالدو بعد هدف سون العالمي
08 Dec 2019
النعاس المستمر.. على ماذا يدل؟‬
08 Dec 2019
دون إصابات.. عدوان إسرائيلي على مواقع لحركة حماس في غزة
08 Dec 2019
رسومات طفلك أعمق مما تتخيلين.. رسائل جادة خلف الألوان
08 Dec 2019
طموح السعودية يصطدم بالحلم البحريني في ختام مثير لخليجي 24
08 Dec 2019
منها الكيسة والهربس.. تعرف على مشاكل تجويف الأنف ومخاطرها
07 Dec 2019
إدلب.. غارات النظام وروسيا تسقط عشرات الضحايا وتهجر الآلاف
08 Dec 2019
للمرة الأولى.. سعيد بوتفليقة يمثل بالمحكمة ويرفض الرد على أسئلة القاضي
07 Dec 2019
بالفيديو.. لوحة فنية كروية من سواريز
08 Dec 2019
أوريان 21: قطر.. مقاومة دول الحصار آتت أكلها
08 Dec 2019
انتخابات الرئاسة الجزائرية.. سؤال وجواب
07 Dec 2019
حكومة الوفاق تعلن إسقاط مقاتلة تابعة لحفتر وأسر قائدها
08 Dec 2019
"ديار زمان".. فضاء اكتشاف سحر التراث الغذائي لسيدي بوزيد بتونس
07 Dec 2019
سياحة ما قبل التاريخ.. مواقع أثرية سعودية تستحق الزيارة
07 Dec 2019
كيف سقط عشرات القتلى بساحة الاعتصام ببغداد في 45 دقيقة ومن المستفيد؟

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 578
 Abdelaziz Bouteflika

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Kamel Daoud
 6/13/2019
 278
 
Lecture Zen
  7165
 
Être jeune algérien, c’est être plus gradé que Gaïd
 
 

Convaincus d’être arbitres, ils se veulent de temps en temps joueurs et gardiens. Gaïd appartient à cette génération de vétérans qui croit retrouver un sens du devoir dans l’immobilité et le refus de négocier.


 

Photo

Les forces et les faiblesses de la révolution algérienne selon un marcheur assis :

1- Le gaïdisme :

C’est une faiblesse. Gaïd n’est pas un homme politique. De son métier, il a fait métier de gardien et de son statut de gardien, il a fait une mystique et une tactique. D’ailleurs, les hauts officiers algériens sont convaincus de leur rôle de gardiens des frontières et du pays. Contre l’ennemi extérieur, mais aussi contre le «peuple» intérieur.

Convaincus d’être arbitres, ils se veulent de temps en temps joueurs et gardiens. Gaïd appartient à cette génération de vétérans qui croit retrouver un sens du devoir dans l’immobilité et le refus de négocier. Ceux qui croient que l’armée, sous le pouvoir de cet homme, va négocier donc facilement et sous la pression des marches se trompent.

L’armée est propriétaire du pays selon l’armée. Le pays appartient à celui qui l’a libéré, selon cette mystique féodale de la décolonisation. Gaïd veut confondre intelligence et conviction. Il a peur aussi et, du coup, il se montre plus convaincu qu’il ne l’est. Son problème est qu’il a fait la guerre, mais il y a un siècle, et qu’il n’a jamais fait de politique. Il est le beau-père refusé de cette révolution. Il veut se croire le père.

2- Le dégagisme radical :

C’est une position intenable. Elle va obliger les plus démunis au choix entre la démocratie et la sécurité tôt ou tard. Le dégagisme est un risque de chaos. Il a commencé comme passion saine, explosion. Il en devient un calcul, une radicalité sans rationalité. Il va servir, à moyen terme, à la restauration du Régime comme restauration de la sécurité.

3- Le néo-islamisme :

Il est attentiste, prudent, intelligent. Structuré sur les réseaux sociaux, il empêche l’émergence de tout leadership possible. Il fait le vide, il crée le désert d’où viendra la «révélation», la sienne. Un jour, quand personne n’osera se présenter pour parler, il viendra parler, prêcher le salut, la solution. «L’islam est le salut», répétaient les Frères musulmans en Égypte.

Aujourd’hui, la technique n’est pas de le dire mais de créer «les problèmes» pour que la solution s’impose doucement. Le néo-islamisme n’est plus la figure hirsute des années 90, la barbe sale, l’œil fou et le kamis. Non. Ça, c’est l’épouvantail. Le néo-islamiste a muté. Il s’est adapté. Il a tiré leçon des crashs dans les pays voisins, il s’est erdoganisé.

Il sait investir les réseaux, fabriquer des «traîtres idéologiques» pour focaliser ses propagandes, chercher surtout le deal avec l’armée pour gagner des positions et du temps. Dans quelques décennies, on s’en débarrassera de cette armée. Comme Erdogan.

4- Le populisme conservateur :

Produit de l’école, du Régime, des médias, des prêcheurs, etc. Il se présente aujourd’hui comme la culture populaire, «l’identité culturelle», les «valeurs». Du coup, au nom des ancêtres ou de Dieu ou des «Traditions», il ose, insulte, frappe et dérive. Ce populisme focalise sur la Femme : corps du délit, du malaise, de la violence.

5- Le débat identitaire :

C’est l’autre danger : transformer le soulèvement en revendication identitaire régionale. «kabyliser» la révolution. Le Régime adorerait voir s’accentuer cette tendance. Il en profitera pour isoler les manifestants les plus enthousiastes, isoler une région et «culturaliser» le refus populaire.

Faut-il oublier la revendication de vouloir être Algériens ? Non. Mais il faut être plus intelligent que ses propres impatiences et ne pas accentuer les clivages qui vont donner du crédit à la «Religion de l’unité» du Régime. L’Algérie est plurielle, elle n’est pas une région géographique exclusive, ou des régions militaires.

6- L’économie :

Une révolution ne se mange pas. L’économie algérienne a été détruite par le bouteflikisme, ses prédations, son atteinte profonde à la propriété et à la justice. Mais la Révolution, si elle dure trop, va avoir un coût.

On n’en parle pas beaucoup, car la tradition du militantisme en Algérie méprise le débat sur les additions, l’argent et l’économie, mais c’est la bataille d’aujourd’hui. Avec une crise économique, la Révolution profitera à la contre-révolution probablement. Il faut plaider pour le travail, l’effort, libérer l’entreprise.

7- La haine des élites :

Mouvement ancien, tradition, habitude : les élites sont vues comme traîtresses, on leur préfère le populisme. Il existe même une tendance intellectuelle de l’autoflagellation et de la culpabilité chez certains intellectuels qui adorent parler du «peuple».

Ils en font un martyr et un moyen de faire le procès de leurs pairs. C’est un peu un mystère du métier mais aussi une faiblesse du mouvement : le tribunal du peuple se fait précéder par la contrition, sinon par la dénonciation. A la méfiance aveugle, on répond par une culpabilité pathologique.

8- La pluralité :

C’est la force retrouvée de ce pays. Sa paix intérieure possible. Son salut. Son avenir à plusieurs mains. Nous sommes les enfants du parti unique, de l’unanimisme, de l’unité. Nous avons été éduqués à voir dans la différence une trahison et dans la pluralité une atteinte à l’intégrité. Nous pouvons en guérir.

9- La paranoïa :

Nous sommes amis de qui dans le continent ou dans le monde ? L’Autre est encore la France et la mémoire des morts, le présent est encore le passé. La Révolution algérienne a un côté paranoïaque qui voit une néo-colonisation partout, qui cultive le sentiment anti-français comme une obsession, aveu de sa faiblesse.

Il s’agit pourtant d’être libre : du Régime, de la peur d’autrui, de l’impuissance et de l’intrigue. On construit un pays dans le sens de la souveraineté et de la confiance en soi. Ni «Pour» ni «Contre» un autre pays. La puissance et la liberté s’obtiennent par soi, pas par une autre guerre imaginaire contre autrui.

10- La jeunesse :

C’est la force, enfin vive, de ce pays. Ils sont des millions à qui on a refusé de naître au nom des morts anciens. Le pays est le leur, il n’est pas la propriété des ancêtres. Être jeune en Algérie, c’est le grade le plus haut, selon l’âge le plus vif. Être jeune c’est être plus gradé qu’un vice-ministre de l’armée en Algérie.

 

Par : Kamel Daoud

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات