-
03 Jun 2020
قوات الوفاق : حررنا مطار طرابلس ونلاحق فلول مليشيات حفتر
03 Jun 2020
إدارة ترامب تضغط على الإمارات والسعودية للسماح للخطوط القطرية بعبور أجوائهما
03 Jun 2020
احتجاجات أميركا.. تقييم أمني ينفي قيادة متطرفين لها ووزير الدفاع يرفض تدخل الجيش
03 Jun 2020
مقتل فلويد.. تنديد دولي وأممي بالعنصرية وعنف الشرطة الأميركية
03 Jun 2020
تحقيق للجزيرة نت بعد عام من فض اعتصام القيادة العامة.. ما مصير المفقودين ومن أخفاهم؟
03 Jun 2020
لأول مرة منذ بدء الجائحة.. البحث في غوغل عن رحلات جوية أكثر من كوفيد-19
03 Jun 2020
ديمقراطي أسود ومسلم.. هذا هو المدعي المكلف بملف مقتل فلويد
03 Jun 2020
بعد تغريدة تحريضية.. اعتقال شخص انتقد نفاد الخبز من محل تجاري بالسعودية
03 Jun 2020
أياما بعد بث فيلم فرنسي مثير للجدل.. ماكرون يؤكد على احترام سيادة الجزائر
03 Jun 2020
عبر شبكة من شركات الطيران والقواعد والمطارات.. الإمارات تؤمّن جسرا جويا عسكريا لحفتر في ليبيا
03 Jun 2020
6 سنوات من وعود السيسي.. هل أوفى أم أخلف؟
03 Jun 2020
تدهور الحالة الصحية لرجاء الجداوي وجمهورها يُحمل شركات الإنتاج المسؤولية
03 Jun 2020
10 احتمالات.. كيف سيغير كورونا شكل منزلك في المستقبل؟
03 Jun 2020
استنادا إلى اتفاقية مع ليبيا.. تركيا تبلغ الأمم المتحدة بحدودها في شرق الأبيض المتوسط
03 Jun 2020
"وينهم".. صرخة عراقية بوجه الحكومة لمعرفة مصير المخفيين في الحرب على تنظيم الدولة
03 Jun 2020
6 مشروبات مسموح بها لمريض السكري.. و3 ممنوعة
03 Jun 2020
هل كان ابن تيمية الأب الروحي للجهاديين؟
03 Jun 2020
كرة القدم الإسبانية تعود من الشوط الثاني لمباراة أنهيت بسبب واقعة تاريخية
03 Jun 2020
شهيد العنصرية.. كيف غير مالكوم إكس مسار نضال السود في أميركا؟
03 Jun 2020
مشاهير هوليود يهددون ترامب ويتضامنون مع قضية فلويد ضد العنصرية
03 Jun 2020
مقتل فلويد.. ما العقوبة التي تنتظر الشرطي السابق ديريك تشوفين؟
03 Jun 2020
في إجراء لم يوضح دواعيه.. البنتاغون يمنع جنوده بالخليج من اصطحاب عائلاتهم
03 Jun 2020
السعودية وإسرائيل والقدس.. هل يتخلى الأردن عن معاهدة السلام في حال ضم الأغوار؟
03 Jun 2020
شيء من تاريخ انهيارات النفط.. عندما أصبح خشب البراميل أغلى من الذهب الأسود
03 Jun 2020
عندما ذكرني فيلم «كابتن فيليبس» بأيامنا في أسطول الحرية
03 Jun 2020
بعد 31 عاما على وفاة مؤسسها.. كيف يرى الإيرانيون ثورتهم اليوم؟
03 Jun 2020
أم البنين وابنة الخديوي.. كيف أحيت الفاطمتان العِلم العربي؟
03 Jun 2020
"طلبت من الله الثروة فأعطاني الإسلام".. محمد علي أسطورة حارب العنصرية ودافع عن السود
03 Jun 2020
مع استمرار احتجاجات أميركا.. تزايد تحميل تطبيقات كشف أماكن الشرطة
03 Jun 2020
مصر.. ثمن علاج كورونا بالمستشفيات الخاصة يشعل الغضب بمواقع التواصل
03 Jun 2020
رغم انتقادات بريطانيا.. رئيسة هونغ كونغ تجدد تمسكها بقانون الأمن الصيني
03 Jun 2020
رسميا.. بث مباريات البريميرليغ مجانا على الهواء مباشرة
03 Jun 2020
مادحا السيسي ومتبرعا لصندوق "تحيا مصر".. آل الشيخ و"منشوره الأخير" عن أزمته مع الأهلي
03 Jun 2020
دراسة لإسكوا: 31 مليارديرا عربيا يملكون ما يعادل ثروة النصف الأفقر من سكان المنطقة
03 Jun 2020
كورونا.. الصين تنفي التباطؤ بمشاركة المعلومات ورقم قياسي جديد للوفيات في البرازيل
03 Jun 2020
صحيفة فرنسية: 6 عيدان ثقاب أشعلت الحريق في مينيابوليس
03 Jun 2020
استثمرت مليارات الدولارات.. فما مستقبل القنوات التلفزيونية؟
03 Jun 2020
مهارة تفاوضية وخلفية مخابراتية.. هل يقلب الكاظمي موازين المظاهرات في العراق؟
03 Jun 2020
التدين على طريقة ترامب.. توظيف سياسي وحسابات انتخابية
03 Jun 2020
كورونا لن يختفي وسيضربنا في موجات متلاحقة.. فهل ننجح بتطوير لقاح يحطمها؟
03 Jun 2020
رونالدو.. ترك ريال مدريد فهجرته الجوائز الفردية
03 Jun 2020
قريبا.. تحقيق للجزيرة نت عن مفقودي فض اعتصام الخرطوم
03 Jun 2020
تقرير للخارجية.. الولايات المتحدة عاجزة عن مراقبة المساعدات العسكرية لمحاربة الإرهاب في مصر
03 Jun 2020
تكشف حقيقة البشر وتغير طبائعهم.. كيف تؤثر الأوبئة على حياتنا؟
03 Jun 2020
الاتجاه المعاكس– ثلاثة أعوام على حصار قطر.. ماذا خسر الخليج؟ وماذا استفاد المحاصرون؟
03 Jun 2020
الأرقام لا تكذب.. حكيمي أحد أفضل الظهراء في العالم
03 Jun 2020
قانون قيصر الأميركي بسوريا.. آمال لمحاصرة النظام ومخاوف من انهيار اقتصادي
03 Jun 2020
حدث في الذاكرة.. الشاعرة المصرية إسراء النمر والظلام المنبعث من البنايات المهجورة
03 Jun 2020
"لن يفيدك الآيفون المسروق بشيء".. آبل توجه رسالة لسارقي متاجرها
03 Jun 2020
تركيا تنقل عائلة مصابة بكورونا من مصر بطائرة إسعاف
03 Jun 2020
كورونا.. كيف أثر التباعد الاجتماعي على المكفوفين والصم؟
02 Jun 2020
حضر مجالسهم مئات الألوف ومارسوا الدعاية السياسية والمذهبية وسعوا للثراء.. أدوار الوعاظ والقصاص بالمجتمع الإسلامي
03 Jun 2020
رغم اقتراب تخزين المياه بسد النهضة.. الصمت سيد الموقف بمصر
03 Jun 2020
الإمارات لم تساهم.. مؤتمر المانحين بالسعودية يفشل في تمويل مساعدات اليمن
02 Jun 2020
قطر: الحملة المضللة التي سبقت الحصار كانت منسقة وغير مسبوقة

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 11

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Raouf Seddik
 11/30/2019
 322
 
Lecture Zen
  7874
 
Chemins de l’herméneutique : Le moment alexandrin
 
 

…Or cette ville égyptienne devient, et pour longtemps, le plus grand foyer culturel du monde hellénistique. Dès le règne du premier roi, Ptolémée 1er Sôter, est édifié le musée d’Alexandrie : le grand sanctuaire des Muses, où se retrouvent des savants de tous horizons autour d’une bibliothèque qui regroupe tout ce qui compte d’écrits importants.


 

Photo

A la mort d’Alexandre le Grand, en 323 av. JC, bien avant que ne s’engagent à l’ouest de la Méditerranée les terribles guerres qui signeront la fin de la Carthage punique, un empire grec s’étend de la Macédoine jusqu’aux confins de l’Inde à l’est et, au sud, aux côtes nord de la Cyrénaïque, l’actuelle Libye. Ce vaste territoire a été partagé en quatre royaumes dirigés par les principaux généraux du jeune empereur. L’un de ces royaumes a pour capitale Alexandrie.

Or cette ville égyptienne devient, et pour longtemps, le plus grand foyer culturel du monde hellénistique. Dès le règne du premier roi, Ptolémée 1er Sôter, est édifié le musée d’Alexandrie : le grand sanctuaire des Muses, où se retrouvent des savants de tous horizons autour d’une bibliothèque qui regroupe tout ce qui compte d’écrits importants.

A vrai dire, ce foyer culturel a moins le souci de rivaliser avec les anciens par la création que de préserver les œuvres existantes — de Grèce et d’ailleurs — contre l’usure du temps et la déperdition. Et ce qui menace la masse des textes rassemblés, ce n’est pas seulement la dégradation physique qui les rendrait illisibles, c’est aussi et surtout la perte de leur sens qui les rendrait inintelligibles.

Il semble, par ailleurs, que le besoin se soit fait sentir à cette époque et en cette ville de redonner toute son autorité aux deux textes d’Homère que sont l’Iliade et l’Odyssée. Face à la dispersion de l’œuvre à travers des versions fragmentaires et différentes, s’est constitué un « corpus des saintes écritures homériques ». Ce travail a engagé un effort herméneutique dont le lecteur d’aujourd’hui ignore l’importance, quand il en connaît l’existence. A l’avantage de nous livrer un texte globalement cohérent se mêle pourtant la crainte d’avoir perdu la possibilité que se donnaient les anciens aèdes d’interpréter l’épopée, non au sens où un savant philologue interprète un texte difficile, mais au sens où un acteur interprète un rôle en le renouvelant.

Quoi qu’il en soit, cette activité de collecte des copies, de confrontation des versions et de choix d’une forme définitive rendue intelligible est ce qu’on doit à Alexandrie. Et c’est encore à cette ville que l’on doit les premiers travaux de mise en ordre de textes issus cette fois de la tradition juive. La Bible des Septante, œuvre de 70 sages juifs à ce qu’on raconte, est le résultat d’un travail de traduction — en grec — mais aussi d’interprétation et d’ordonnancement réalisé dès le règne du second roi, Ptolémée II Philadelphe. Une méthodologie était née, qui constitue le socle de ce qu’en Occident on appellera la « culture classique », et qui jette également les bases de l’exégèse religieuse, aussi bien en Europe qu’au Moyen-Orient.

D’Hermès à Hermès Trismégiste

Il convient cependant de souligner que la religion juive avait donné lieu à une activité herméneutique qui remonte loin dans le passé. Certains situent les débuts de la Kabbale au prophète Elie, soit au 9e siècle av. JC. En outre, à côté de cette herméneutique à caractère mystique, les rabbins talmudiques installés à Alexandrie perpétuaient une pratique de l’interprétation de la loi mosaïque à l’usage des fidèles. L’élaboration d’un texte canonique par les rabbins bénéficiait donc d’une part de ce savoir ancestral qui leur était propre et, d’autre part, du génie spécifiquement alexandrin de la mise en ordre.

Plus tard, avec l’avènement du christianisme, c’est encore à Alexandrie, et dans le prolongement de ce croisement des savoirs et des savoir-faire, que se mettra en place une nouvelle tradition exégétique. Mais il ne faut pas croire que le souffle des premières générations se soit maintenu jusque-là. Quand le christianisme s’impose comme religion d’Etat au sein de l’empire romain, l’activité intellectuelle et industrieuse au musée d’Alexandrie a largement laissé place à un fond de pensée qui survivait dans le paganisme de la culture populaire égyptienne.

Même le platonisme, qui avait connu là une reprise remarquée, tend à être rattrapé par cette pensée magique, qui amène par exemple un néoplatonicien éminent comme Jamblique (250 – 330) à écrire des Mystères d’Egypte, par lesquels il tente d’enraciner la pensée de Platon dans l’ancienne mythologie égyptienne, peuplée de symboles et autres hiéroglyphes.

Notons que durant la même période ou presque, et cette fois sous nos latitudes nord-africaines, un phénomène analogue est observé qui est illustré par l’écrivain Apulée (125 – 170) : son platonisme est largement mêlé de pensée magique. Tant et si bien que son nom servira longtemps de référence emblématique à tous les amateurs d’irrationalisme, surtout de l’autre côté de la Méditerranée…

Ce changement de style qui s’opère à Alexandrie et un peu partout dans l’empire a pour conséquence que le dieu Hermès, qu’on pouvait invoquer pour retrouver la clarté dissimulée dans le fouillis des textes anciens, s’est vu remplacer par Hermès Trismégiste : un Hermès qui est désormais associé au dieu égyptien Thot, qui est trois fois puissant (trismégiste) mais qui, au lieu de donner accès à la lumière, cache plutôt aux regards.

Ainsi, si Hermès inspire la sagacité des herméneutes, Hermès Trismégiste inspire les rituels des hermétistes et autres alchimistes.

C’est donc dans ce contexte que les premiers chrétiens vont à leur tour structurer leur doctrine en reprenant leurs textes de référence. Ce sera le travail des premiers « Pères de l’Eglise » que sont notamment Clément d’Alexandrie (150 – 215) et Origène (185 – 253). Leur défi principal consistait à donner au Messie issu de la tradition juive une signification qui englobe et reprenne à son compte les espérances qui s’exprimaient partout à travers l’empire, sous des bannières philosophiques diverses, dont en particulier celle du stoïcisme et du néoplatonisme, ainsi que par ce retour de la pensée magique auquel on assiste.

Il est significatif à ce propos que l’orthodoxie chrétienne, telle qu’elle s’est précisée plus tard et au fil des siècles, s’est démarquée des premières positions qui furent celles des fondateurs alexandrins. On se trouve avec ces derniers en présence d’un christianisme qui, tout en rejetant l’ancienne mythologie populaire et ses croyances, ne manque pas elle-même d’en reprendre certains thèmes.

Le style de l’herméneutique chrétienne

Mais ce qui est encore plus significatif, c’est que cette herméneutique chrétienne à ses débuts va engager un bouleversement des méthodes, en ce sens qu’elle ne se contente plus de restituer un sens contenu dans les textes de sa propre tradition et qu’il s’agit de retrouver à la faveur d’une mise en ordre : son ambition est de donner à des textes non-chrétiens un sens tel que leur message réponde à l’événement central qu’est la venue du Christ.

Ce qui, il faut bien le saisir, signifie que le sens des œuvres classiques que l’herméneutique alexandrine a restitué au lecteur grâce à son travail particulier n’est pas lui-même le sens ultime. C’est même un sens qu’il faut savoir déjouer. Déjouer pour y retrouver une dimension plus universelle, qui s’accorde avec la réalité messianique ! Nous entrons ainsi dans une phase de l’herméneutique et de sa propre conception qui est clairement créatrice.

Elle ne rétablit pas un ordre ancien contre ce qui l’a érodé ou altéré pour ouvrir un chemin vers la vérité du texte : elle procède plutôt par bouleversement de l’ordre, de telle sorte que le texte révèle une vérité dont il serait porteur à son insu.

Il y a désormais une histoire du salut qui gouverne la lecture de tout ce qui se donne à lire et qui, bien avant les philosophies modernes du soupçon, nous présente les anciens textes païens — grecs et latins — comme ne disant pas ce qu’ils disent et disant ce qu’ils ne disent pas. Car, pense-t-on, ils tendent uniquement à dire une vérité que seul le Christ dit avec perfection.

En vérité, l’herméneutique chrétienne inaugure un style où, dans le prolongement de la tradition des rabbins, il s’agit, d’un côté, de respecter scrupuleusement la lettre des textes hébraïques tout en en saisissant correctement l’esprit et, d’un autre côté, de pousser l’approche des savants alexandrins dans le sens d’une recherche qui vise une vérité dont le texte est à la fois le lieu de résidence et l’écran à dépasser.

C’est selon ce style que Saint-Augustin, plus près de chez nous, écrira son De doctrina christiana, qui demeurera une référence pour tout le Moyen Âge chrétien.

Il y a là, dans ce style qui bouscule les lectures établies, une double violence face à laquelle se dressera la position traditionaliste des rabbins pour ce qui est des textes hébraïques, d’une part, et celle des défenseurs de la culture classique et païenne pour ce qui est des grandes œuvres de la littérature gréco-latine, d’autre part. Elle révèle cependant une dimension qui est profondément ancrée dans l’herméneutique, si l’on se souvient du moins que le dieu Hermès était un musicien inspiré… doublé d’un voleur intrépide !

 

Par : Raouf Seddik

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات