-
24 Sep 2020
عشية احتجاجات مرتقبة.. وسط القاهرة غير مكترث وأطرافها المحرومة قلقة
24 Sep 2020
واشنطن تفرض العقوبات على طهران وموسكو تدعو الدول لتجاهل هذه العقوبات
24 Sep 2020
للحد من سيطرتها.. وزارة العدل الأميركية تدعم تشريع ترامب ضد شركات التكنولوجيا
24 Sep 2020
سيطرة نسائية على فريق مهمته اكتشاف الحياة على كوكب الزهرة
24 Sep 2020
قاعدة عسكرية بحرية على هرمز.. تعرّف على رسائل إيران ولمن توجهها
24 Sep 2020
بالفيديو.. رحيل سواريز ينهى مثلث برشلونة الأمهر في تاريخ كرة القدم
24 Sep 2020
النظام الدستوري سيستمر.. قادة الجمهوريين يسعون للتهدئة بعد رد ترامب على سؤال تسليم السلطة
24 Sep 2020
بعد رفض ترامب التعهد بالالتزام بنتائج الانتخابات.. آلية وسيناريوهات تسليم السلطة في سؤال وجواب
24 Sep 2020
بتهم فساد مالي.. نائبة أميركية من الحزب الجمهوري تواجه تحقيقا فدراليا
24 Sep 2020
شاهد.. خسارة النصر والسد بعد ضمان تأهلهما لثمن نهائي دوري أبطال آسيا
24 Sep 2020
نيوزويك: ازدهرت في عهد ترامب.. السلطات الأميركية تتستر على خطر جماعات المتطرفين البيض
24 Sep 2020
تساؤلات وشكوك حول مقتل سجناء وضباط بسجن مصري
24 Sep 2020
خمس شخصيات عربية وإسلامية في قائمة مجلة تايم للأكثر تأثيرا بالعالم
24 Sep 2020
في لقاء افتراضي برعاية الرئيس الإسرائيلي.. مسؤول بحريني: "ما يجمعنا بإسرائيل أكثر مما يفرقنا"
24 Sep 2020
لماذا تجلب أسرة نتنياهو ملابسها المتسخة خلال زياراتها الرسمية لواشنطن؟
24 Sep 2020
خبراء يتوقعون الطريقة التي سيتعافى بها الاقتصاد العالمي من كورونا
24 Sep 2020
توافق فتحاوي حمساوي على إجراء انتخابات تشريعية.. هل ينجح هذه المرة؟
24 Sep 2020
القصة الكاملة لاختطاف الناشط العراقي سجاد.. ما الدوافع؟ ولماذا فشلت قوات الأمن في تحريره؟
24 Sep 2020
استبعد 5 نجوم وضم لاعبا.. أسلحة برشلونة الـ5 لتجاوز حقبة هزيمة بايرن ميونيخ
24 Sep 2020
علامات ومخاطر نقص الماء وفيتامين (د) في جسمك
24 Sep 2020
وهم الشريك المناسب.. كيف شوّه الفن معنى الحب والزواج
24 Sep 2020
روبرتو كارلوس يعلن انضمام إنزو زيدان للوداد البيضاوي
24 Sep 2020
ترقب وأمل.. السيسي ينتظر المصريين في جمعة الغضب
24 Sep 2020
العراق.. الحشد الشعبي يؤكد الالتزام بأوامر الدولة ويدين القصف والاغتيالات والخطف
24 Sep 2020
رفضا لسلوكه المتعالي.. أكبر مستشاري ترامب العسكريين السابقين يعلن تأييد بايدن

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 209
 Coronavirus

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Rafael Poch
 4/2/2020
 280
 
Lecture Zen
  8444
 
Aphorismes du coronavirus
 
 

« Nous aurons le nombre de personnes affectées que nous voulons », dit un fonctionnaire gouvernemental étranger à un ami qui l’appelle pour s’enquérir de l’état de la pandémie dans son pays. Cet aveu résume une vieille certitude : dans des situations de crise comme celle que nous vivons, les statistiques sont une décision d’État. Tout dépend de la façon dont vous comptabilisez les chiffres.


 

Photo

« Nous aurons le nombre de personnes affectées que nous voulons », dit un fonctionnaire gouvernemental étranger à un ami qui l’appelle pour s’enquérir de l’état de la pandémie dans son pays. Cet aveu résume une vieille certitude : dans des situations de crise comme celle que nous vivons, les statistiques sont une décision d’État. Tout dépend de la façon dont vous comptabilisez les chiffres.

« Cette crise est la plus grave que notre pays ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale », a déclaré Merkel dans son premier discours. Elle attire l’attention sur « notre pays ». L’approche « nationale » de quelque chose d’aussi clairement global est une réflexion compréhensible mais aveugle. Et tous les chefs d’État l’assument, avec le « vive nous » et les patriotismes habituels. Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est de l’atavisme.

La référence à la sacro-sainte « sécurité nationale » est une autre preuve que nous sommes en retard par rapport aux exigences de l’époque. Dans un monde fait de problèmes communs, ce concept qui préside à tant de calculs est devenu obsolète. Surtout quand il s’agit de la sécurité de l’autre. Déjà le 11 septembre new-yorkais a averti qu’on ne peut pas être impérialiste sans prendre de risques. La socialisation des moyens de destruction massive a prescrit ces guerres faciles et sans risque du passé, des fusils contre des lances.

Le Secrétaire Général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé à un « cessez-le-feu immédiat » dans les guerres du monde entier. Syrie, Yémen, Afghanistan, République Démocratique du Congo… C’est une goutte de bon sens bienvenue, mais il aurait été bon qu’il étende la demande à l’ensemble des grands défis du siècle : le réchauffement climatique, l’accroissement des inégalités sociales et territoriales et la prolifération des ressources de destruction massive. Ce n’est pas beaucoup demander. Après tout, prêcher dans le désert est le travail d’un Secrétaire Général des Nations Unies.

Et à cet égard, la pandémie n’est guère plus qu’une catastrophe nucléaire. Nous le savions déjà, mais maintenant que nous sommes enfermés dans cette enceinte, nous pouvons y réfléchir avec plus de perspective et de maturité. Une guerre nucléaire entre l’Inde et le Pakistan, par exemple, deux petites puissances nucléaires (elles ont 150 têtes nucléaires chacune sur les 14 000 existantes dans le monde), causerait 125 millions de morts, selon une étude récemment publiée par l’Académie Nationale des Sciences des États-Unis. Cela modifierait le climat mondial pendant des années.

Des millions de tonnes de cendres jetées dans la stratosphère créeraient des famines et des crises alimentaires. « Aussi terribles que soient les effets directs des armes nucléaires, encore plus de personnes pourraient mourir de faim en dehors des zones dévastées », indique le rapport. Grâce au coronavirus, nous comprenons mieux que les messages que nous considérions autrefois comme apocalyptiques et dépassés sont des scénarios tout à fait plausibles.

Nous étions 1 milliard en 1800 et nous sommes aujourd’hui près de 8 milliards. Excellent exemple de la politique chinoise de confinement de la population tant décriée (en Occident). Du problème de l’Espagne vide au luxe du vide. Une nostalgie des grandes zones inhabitées ou peu peuplées. Les prédateurs bruyants sont trop nombreux. Et suicidaire est notre mouvement frénétique et incessant qui laisse des traînées de kérosène dans le ciel.

 

Par : Rafael Poch

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات