-
01 Jun 2020
شاحنة حاولت دهس المتظاهرين.. سخط الشارع مستمر بأميركا طلبا للعدالة
01 Jun 2020
صحيفة إسرائيلية: محادثات سرية بين إسرائيل والسعودية للحد من الوجود التركي بالحرم القدسي
01 Jun 2020
فيروس كورونا.. دول كثيرة تواصل تخفيف إجراءات الإغلاق والإصابات تتسارع بأميركا اللاتينية
01 Jun 2020
ما حركة أنتيفا التي يريد ترامب تصنيفها منظمة إرهابية؟
01 Jun 2020
مع دخول الصيف.. ‫هكذا تحافظ على صحة محرك سيارتك
01 Jun 2020
قضايا الأسلحة والإجهاض وفتح الكنائس.. كيف أجج كورونا حروب الأيديولوجيا في الولايات المتحدة؟
01 Jun 2020
للشهر الثاني على التوالي.. هبوط حاد للاحتياطي السعودي في أبريل
01 Jun 2020
مساجد إسطنبول تستعيد عُمَّارها
01 Jun 2020
إصابة 16 لاعبا في فريق برازيلي بفيروس كورونا
01 Jun 2020
9 علامات تدل على الإصابة بسرطان الدم
01 Jun 2020
عملوا جميعا في الشركة ذاتها قبل تأسيس موقع الفيديو.. ماذا يعمل فريق يوتيوب الآن؟
01 Jun 2020
شماتة صينية.. مظاهرات في لندن وبرلين وساو باولو تضامنا مع احتجاجات أميركا
01 Jun 2020
صحيفة إيطالية: أميركا بلا زعيم
01 Jun 2020
اليمن.. تجدد الاحتجاجات المنددة بتردي الخدمات في عدن
01 Jun 2020
مقال في غارديان: نار ووباء وبلد في حالة حرب مع نفسه.. رئاسة ترامب انتهت
01 Jun 2020
أثناء تغطية المظاهرات الأميركية.. صحفيون يواجهون اعتداءات وأعيرة مطاطية
01 Jun 2020
ذي هيل: السود يقتلون بأميركا بلا سبب ولا عقاب للقتلة.. لقد طفح الكيل
01 Jun 2020
جملة واحدة من مدرب دورتموند حفزت اللاعبين على تسجيل سداسية
31 May 2020
طبيب بارز: فيروس كورونا فقد قوته واختفى إكلينيكيًّا من إيطاليا
01 Jun 2020
مكتشف الظاهرة يتحدث.. رونالدو كان خارقا وساورني الشك بشأن عمره
01 Jun 2020
تصاميم للصبيان وأخرى للبنات.. تذكارات احتفالا بالمواليد الجدد
01 Jun 2020
العمل عن بعد في ظل كورونا.. نجاحات كويتية رغم الأزمة
01 Jun 2020
أبرزها نتفليكس وديزني.. منصات البث ترفض العنصرية وتتضامن مع فلويد
01 Jun 2020
مدرب أتالانتا قاد مباراة فريقه في دوري الأبطال وهو مصاب بكورونا
01 Jun 2020
تركيا والبرازيل والهند.. ماذا فعل كورونا بالاقتصادات الناشئة؟
01 Jun 2020
الأمم المتحدة: قتل إسرائيل فلسطينيا من ذوي الاحتياجات الخاصة مأساة
01 Jun 2020
هجمة استيطانية إسرائيلية جديدة تستهدف 200 منشأة تجارية بالقدس المحتلة
01 Jun 2020
كوكب بحجم الأرض يدور حول أقرب نجم يثير فضول العلماء
01 Jun 2020
بالفيديو.. القدس والنكسة.. أسباب الحرب ونتائجها (2-6)
01 Jun 2020
بعد اقتراب الاحتجاجات ضد مقتل فلويد من البيت الأبيض.. نقل ترامب إلى مخبأ سري
31 May 2020
مع احتدام المعارك في محيط مطار طرابلس.. الاتصالات الدولية تتوالى على السراج
31 May 2020
المغادرة خلال 24 ساعة.. الهند تطرد دبلوماسييْن باكستانيين بتهمة التجسس
31 May 2020
كيف استفاد هازارد وريال مدريد من وباء كورونا؟
31 May 2020
كيف فشلت أجهزة المخابرات الأميركية في ملف السعودية؟
31 May 2020
اليمن.. الحوثيون يعربون عن استعدادهم لإتمام اتفاق تبادل الأسرى
31 May 2020
شغب وتخريب أم مقاومة مشروعة؟.. هكذا يؤثر الإعلام على رؤية الجمهور للاحتجاجات
31 May 2020
أذرع التحالف باليمن تتبادل الاتهامات.. من المسؤول عن الفشل في مواجهة الحوثيين؟
31 May 2020
حزب الجماعة الإسلامية بمصر.. مواقف معتدلة ومبادرات لم تحل دون حكم الإعدام
31 May 2020
تجدد المواجهات بأبين و"المجلس الانتقالي" يتهم وزراء يمنيين بتنفيذ أجندات خارجية  
31 May 2020
بعد إغلاقه لثلاثة أشهر بسبب كورونا.. إيطاليا تعيد فتح برج بيزا المائل

Du Même Auteur - لنفس الكاتب

 726
 BCT

Twitter - تويتر

Media - بالصـوت والصـورة

Facebook - فيسبوك

  Aymen Oueslati
 5/21/2020
 213
 
Lecture Zen
  8713
 
Ma lecture de la situation macroéconomique de la Tunisie
 
 

Je veux bien expliquer plus si quelque chose n’est pas claire, je sais que c’est technique, vous ne regretterez pas les quelques minutes de lecture que vous ne trouverez pas ailleurs dans les médias locaux, n’hésitez pas à réagir


 

Photo

Je veux bien expliquer plus si quelque chose n’est pas claire, je sais que c’est technique, vous ne regretterez pas les quelques minutes de lecture que vous ne trouverez pas ailleurs dans les médias locaux, n’hésitez pas à réagir :

- L’économie tournait déjà au ralenti avant le choc du Covid, en période d’ajustement comme le vivent toutes les économies en phase de correction de déséquilibres macroéconomiques importants, ici existe un niveau d’épargne nationale très faible par rapport aux besoins d’investissement (7% d’épargne nationale par rapport à 20% de besoins d’investissement en % du PIB en 2018) et donc un déficit de la balance commerciale très important, dont découle le besoin de chercher le financement de l’investissement de l’étranger en devise étrangère, entraînant un cycle de dévaluation et inflation importée.

La Banque Centrale a déclenché le mouvement de correction en relevant les taux jusqu’à 7.75%, l’investissement baisse en conséquence et l’épargne augmente réduisant les importations extérieures, stabilisant le dinar, et en conséquence produisant un frein clair à l’activité économique (à la fois consommation et investissement).

- L’inflation était sur une trajectoire claire et ferme de baisse. L’indice des prix à la production qui est un indicateur avancé de l’inflation a baissé de 8.8% à la fin 2018 à 3.9% fin 2019 (source INS), presque 5 points de baisse en une année, énorme ! L’indice des prix d’inflation familiale a baissé de 7.5% à la fin 2018 à 5.7% en Février 2020, une baisse claire, les amplitudes de variation de cet indice sont plus basses étant donné que plusieurs composants importants ont des prix administrés.

- Les indicateurs monétaires de crédit reflètent la même photo, les encours de crédit de leasing ont entamé une baisse depuis mi 2018 et continuent leur décrue à un rythme plutôt élevé, preuve que l’investissement contribuait déjà négativement à la croissance.

Quant aux crédits bancaires, les encours de crédit des banques privées ont baissé en 2019 (source états financiers des banques), les encours globaux ont progressé de 3% en 2019 (STB, BNA et BH, ont presque seulement augmenté leurs crédits à des rythmes soutenus), c’est la preuve que la demande de crédit était inexistante vu le niveau élevé des taux. Donc toute l’augmentation monétaire a juste financé les pertes des entreprises publiques via les banques publiques (un schéma qui va exploser un jour), l’ajout monétaire a financé des pertes et non pas des investissements utiles à l’économie.

- Avec une situation pareille d’un point de vue monétaire et financier, l’inflation devrait continuer à baisser sous 3% rapidement, c’est pour cela que j’ai dit que la BCT a bien fait de déclencher le mouvement d’ajustement en 2018 et début 2019 mais ils sont déjà en retard et les taux auraient dû baisser beaucoup plus, 100 points de base ce n’est rien quand l’investissement est en baisse et l’indice d’inflation à la production a chuté de 5% en une année.

- Mais, l’inflation a entamé un mouvement de hausse en Mars et Avril 2020, je viens d’enquêter sur le détail, c’est lié exclusivement aux produits alimentaires, le prix des légumes, fruits, poissons, ont augmenté de 5% en deux mois, ceux de la viande de 2%, ces hausses s’expliquent essentiellement par des problèmes de circuit de distribution et stockage temporaire en période de confinement.

Si on enlève les produits alimentaires et le tabac qui constituent 30% de l’indice, le rythme de baisse des autres composants s’est accentué en période de confinement (transport, loisirs, restaurants et hôtels, etc.). Les prix alimentaires réagissent peu à la politique monétaire, si la BCT justifie la pause de la baisse des taux par le mouvement d’inflation des deux derniers mois, ils se trompent clairement et l’inflation va repartir à la baisse rapidement à un rythme plus élevé qu’avant.

- Vu que l’investissement sera en baisse de toutes façons cette année, il faut baisser les taux encore plus, pour éviter une dépression.

- La grande question est côté bancaire, peuvent-elles résister à une baisse importante des taux et donc de leurs résultats et encaisser en même temps les pertes sur les crédits à cause de la récession ?

Un plan de recapitalisation du secteur est nécessaire. Les sociétés de leasing vivaient déjà en 2019 un problème de rentabilité important (baisse des encours et hausse des impayés), ça sera le tour des banques de subir la crise cette année, ma seule explication de la résistance de la BCT à baisser les taux est de pouvoir doper la rentabilité des banques pour qu’elles résistent mieux face à la hausse des impayés de crédit et éviter une crise bancaire.

- La baisse du taux l’épargne nationale depuis 2011 est expliquée essentiellement par le déficit du budget de l’état (dépense plus que ce qu’il gagne en taxe etc.) et les pertes énormes des entreprises publiques par rapport à avant 2011 (le chiffre d’affaires (revenues) est inférieur aux coûts (dépenses), leur taux d’épargne est négatif), sans correction de ces deux postes importants et de leurs déséquilibres surtout les entreprises et caisses publiques, le pays ne pourra pas redresser son taux d’épargne à la hauteur du besoin d’investissement de l’économie et donc réduire le déficit structurel de la balance commerciale et stabiliser le taux de change.

Même des taux d’intérêt très élevés ne combleront pas ce manque d’épargne ou production publique sans vraies réformes. C’est pour moi la clé du redressement du pays (penser ici à la CNRPS, la CNSS, au secteurs de transport (Tunisair, CTN, Transtu, SNCFT,...) des mines (CPG), de l’énergie (STEG, STIR), des cimenteries, du groupe chimique, etc...) où les pertes cumulées des entreprises publiques se chiffrent en 5% du PIB annuellement en estimation basse, c’est le trou noir de l’économie du pays et les chiffres ne sont pas publics, aucune transparence... au moins baisser les taux leur permettra de réduire leurs charges financières et donc améliorer leur situation financière et capacité d’investissement/épargne.

 

Par : Aymen Oueslati

Commentaires - تعليقات

أي تعليق مسيء خارجا عن حدود الأخلاق ولا علاقة له بالمقال سيتم حذفه.
Tout commentaire injurieux et sans rapport avec l'article sera supprimé.

Pas de commentaires - لا توجد تعليقات